DreamNews

De nombreuses innovations et initiatives solidaires, utiles ou insolites émergent chaque jour partout dans le monde. Publiez et partager toute cette actualité coup de coeur pour cultiver un fil d'actualité inspirant et instructif.

Publié le January 4, 2018, 4:38 pm

Une équipe de chercheurs de la Nanyang Technological University à Singapour travaille sur une nouvelle approche prometteuse pour réduire le gain de graisse sans aucune chirurgie ni prise de médicaments orale. Il s’agit d’un patch capable de réduire le pourcentage de graisse corporelle de 30% en seulement 28 jours sans sport et sans régime particulier. Alors bien sûr ce n’est pas la première fois que des chercheurs travaillent sur ce type d’étude mais cette fois l’approche utilise une nouvelle façon de délivrer des médicaments déjà connus pour transformer les graisses blanches stockant de l'énergie en graisse brune énergétique grâce à l’application d’un patch.

Ce patch cutané contenant des centaines de micro-aiguilles chargées est posé sur la peau pendant environ 2 minutes, durant lesquelles les micro-aiguilles s'incrustent dans la peau et se détachent du patch, qui peut ensuite être retiré. Au fur et à mesure que les aiguilles se dégradent, les molécules de médicament se diffusent lentement dans la graisse blanche stockant de l'énergie présente sous la couche de peau, pour la transformer en graisse brune énergivore.

Cette solution est indolore, facilement utilisable et présente des effets secondaires extrêmement réduits, puisque le patch utilise une quantité de médicaments beaucoup plus faible que celle utilisée dans les médicaments oraux ou par injection. Elle exploite par ailleurs un processus naturel puisque les graisses brunes sont présentes en grande quantité chez le nourrisson pour maintenir sa température puis diminue au fil des années. Dernier avantage et pas des moindres : cette solution sera accessible à tous car peu coûteuse (environ 3 € le patch).

Par contre ce n'est pas pour tout de suite : après des tests réussis sur la souris, des études cliniques de phase 1 vont être menées prochainement sur l’homme et il faudra encore attendre entre cinq et dix ans - si tout se passe bien - pour que cette solution soit commercialisée.

L’un des chercheurs, le professeur Chen Peng, confirme la confiance que l’équipe porte à ce projet : « bien que les patches aient été très efficaces chez la souris, nous prévoyons qu'ils le seront encore plus sur les humains, car nous notre couche de graisse est située directement sous la peau. Les aiguilles seront donc en mesure d'atteindre la graisse de manière encore plus efficace"

Lorsque l'on sait que l'OMS estime à 1,9 milliards le nombre d'adultes en surpoids dans le monde dont 650 millions d'obèses, croisons les doigts pour que cette nouvelle solution aboutisse et change la santé et le quotidien de ces milliards de personnes.

Sources : https://www.santelog.com/actualites/obesite-un-simple-patch-cutane-pour-transformer-les-graisses-abdominales-en-graisse

 

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1518/Sante/article/detail/3336165/2017/12/29/Des-scientifiques-inventent-un-patch-pour-combattre-l-obesite.dhtml




Retour aux DreamNews