DreamNews

Votre flow d'actualités pour mieux comprendre le monde d'aujourd'hui et de demain

Publié le 30 Avril 2018 17:10

On s’est habitués à ce que l’Hyperloop soit le train du futur, pourtant d’autres chercheurs étudient depuis plusieurs années d’autres alternatives pour nous faire voyager dans des capsules capables d'atteindre la vitesse du son à l'intérieur de tubes faiblement pressurisés.

C’est le cas de SpaceTrain, une start-up française qui mise sur la démesure et la complexité du procédé de l’Hyperloop pour proposer une autre solution plus réaliste et plus rapide à mettre en œuvre avec l’objectif de proposer une première mise en service fin 2019.

A la différence de l’Hyperloop, SpaceTrain ne fonctionne pas dans un tube mais sur coussins d’air afin de se maintenir en lévitation quelques millimètres au-dessus du sol. Il circulera sur une voie en "T" inversé, large de 3,40 mètres et haute de 90 centimètres. Côté propulsion, SpaceTrain utilisera un moteur à induction, fonctionnant à l'aide de bobines placées sous la cabine et grâce à des plaques "ferromagnétiques" disséminées le long de la voie. Une fois les bobines alimentées en électricité, un flux électromagnétique se créera. Son passage sur les plaques provoquera une force qui propulsera la navette vers l'avant. Pour fournir de l'énergie au moteur, les ingénieurs de SpaceTrain prévoient d'installer des piles à combustible sur le toit de l'appareil. Celles-ci transformeront l'énergie chimique, libérée par la réaction entre l'hydrogène et l'oxygène, en électricité. La navette consommera 1 mégawatt d'électricité dont un tiers servira à la sustentation et le reste permettra la propulsion et l'alimentation de l'équipement à bord.

La capsule SpaceTrain, vise une vitesse de 500 à 540 kilomètres/heure. C'est mieux que le TGV, qui roule à 320 kilomètres/heure en moyenne, mais moins rapide que les futures navettes Hyperloop, censées approcher la vitesse du son (1 260 kilomètres/heure).

Pourtant les équipes de SpaceTrain sont très confiantes car comme l’Hyperloop, leur ambition est belle et bien de révolutionner le rail mais avec une solution plus expérimentée (SpaceTrain s’inspire de l'Aérotrain développé avec succès dans les années 1960 par l'ingénieur Jean Bertin), plus réaliste et moins couteuse que l’Hyperloop.

Dans un premier temps, leur objectif sera de transformer les lignes interurbaines de 200 kilomètres en trajets de métro : une prouesse technologique qui leur permet facilement accessible.

Source : https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/le-spacetrain-entre-en-gare_1999275.html

 




Voir la vidéo
Retour aux DreamNews
× image