DreamBlog

Votre flow thématique pour partager vos passions, vos expertises et créer des groupes

Publié le 9 Août 2018 17:07

Manger des huitres, s’amuser avec son chien, s’enterrer sous le sable, nous l’avons tous fait sans penser un seul instant prendre le moindre risque. C’est sans compter sur les bactéries qui peuvent transformer ces moments sympas en de véritables cauchemars.

Alors que des scientifiques viennent d’identifier un virus et deux types de bactéries comme causes majeures de la maladie d’Alzheimer, et que d’autres viennent de démontrer qu’une bactérie est responsable de 90% des cas de cancer de l’estomac, nous vous proposons de centraliser dans ce blog tous les cas dramatiques mettant en cause une bactérie pour informer et attirer la vigilance sur des moments dont on ne pourrait à priori pas se douter qu’ils peuvent s’avérer gravissimes.

Bien sûr l’idée n’est pas de dramatiser ni de généraliser mais juste d’informer que certaines situations que l’on considère logiquement comme anodines peuvent présenter des risques que l’on ne soupçonne pas.

Prenez du bon temps mais soyez vigilants face aux risques de contamination par bactérie !

Bien sûr n'hésitez pas à contribuer à ce blog en ajoutant des cas dans les commentaires ou en ouvrant un sous blog.

 

Cas 1 : Amputé des 4 membres à cause de la salive de son chien

Cela s’est passé en 2018, aux Etats Unis : un homme de 48 ans a dû être amputé des 4 membres après avoir développé une infection généralisée due à la bactérie, Capnocytophaga canimorsus, naturellement présente dans la salive des chiens et des chats. Cette bactérie, présente chez tous les chiens et les chats, n’est généralement pas dangereuse pour l’homme mais elle peut, dans des cas heureusement assez rares, nous contaminer par voie sanguine (en cas par exemple de morsure ou léchage d’une plaie)

Bon à savoir : Ce type d’infection grave touche principalement  des patients immunodéprimés, atteints de cirrhose, d’éthylisme chronique, ou de prise de corticoïdes (environ 60%) mais dans 40% des cas aucun signe de défaillance immunitaire n’est mis en cause.

Leçon à tirer : plus jamais de léchouilles de chiens et chats sur une plaie !

 

Cas 2 : Malades après s’être amusés à s’ensevelir sous le sable   

Cela s’est passé en 2018 aux USA : s’ensevelir sous le sable est l’un des amusements préférés des vacanciers mais cela n’est pas sans risque à cause des ankylostomes (des petits vers parasites) qui se cachent dans le sable. C’est ce qui est arrivé cet été à 5 adolescents dont l’un d’eux a dû subir un traitement très lourd et très long à base d'antibiotiques, d'antiparasitaires, de stéroïdes et d'azote liquide

Bon à savoir : La contamination se fait par voie transcutanée (les vers arrivent à pénétrer sous la peau et y déposent leurs larves. Les symptômes commencent par des plaques rouges, des démangeaisons intenses, des douleurs au ventre et aux oreilles, de la fièvre, de la fatigue.

Leçon à tirer : ne jamais s’enterrer sous le sable, éviter de marcher pieds nus sur le sable dans les pays tropicaux, ne jamais s’allonger directement sur le sable

 

Cas 3 : Morts après avoir mangé des huitres               

Cela s’est passé en 2018, aux Etats Unis : deux personnes sont décédées après avoir ingéré des huitres crues contaminées par une bactérie : la vibrio vulnificus

Bon à savoir : la vibrio vulnificus, qui se trouve principalement en été dans les eaux chaudes et salées, s’attrappe principalement en mangeant des mollusques et coquillages crus, particulièrement des huîtres mais elle peut aussi s’attraper par la baignade par contact de l’eau à proximité d’huîtres sur une blessure ou une coupure.

Leçon à tirer : Eviter de manger des fruits de mer en été sans les imbiber de vinaigre et éviter de se baigner à proximité d’huitres !

 

Sèches mains à air chaud : de véritables nids à microbes

Une étude menée en 2018 par des chercheurs du Connecticut démontre que de nombreuses types de bactéries, y compris des agents pathogènes et des spores, peuvent être déposés sur les mains exposées aux sèche-mains et que les spores peuvent être également dispersées sur les murs.
En savoir plus : http://aem.asm.org/content/84/8/e00044-18.abstract

 

 




Créer un sous-blog     Rejoindre    
Retour au DreamBlog
× image