DreamNews

Votre flow d'actualités pour mieux comprendre le monde d'aujourd'hui et de demain

Publié le 3 Juin 2018 20:44

On n’a pas fini d’essayer de décrypter les Millenials, cette génération qui attise toutes les curiosités et échappe pourtant à tous les stéréotypes.

Cette génération, qui regroupe toutes les personnes nées entre 1980 et 2000, a la particularité d’être digital native, de représenter une toute nouvelle approche de consommation et de conception du travail, et surtout d’être la toute première génération à être passée d’une société centrée sur les parents à une société axée sur les enfants.

Entre incertitude du marché du travail, méfiance à l'égard de l’engagement et du mariage et inquiétude sur leurs finances dûe notamment à leur dette étudiante, les Millenials ont, selon Deborah Duley, psychothérapeute et fondatrice d'Empowered Connection, un problème en commun : leur relation avec leurs parents à qui ils reprochent de trop s’immiscer dans leur vie au point d'en être étouffants.

La psychotérapeute a partagé, dans les colonnes du Huffingtonpost, les principaux maux des millenials qu’elle a recensé avec d’autres collègues thérapeutes et si vous êtes parents de Millenials, accrochez-vous !!

1. J'ai grandi avec des parents hélicoptères, et maintenant je ne peux plus fonctionner comme un vrai adulte.
Les Millenials souffrent de l’omniprésence et de la surprotection de leurs parents qui, selon eux, les empêchent de prendre leur autonomie.

2. J'ai l'impression d'être un raté au regard des critères établis par mes parents
Les Millenials grandissent avec des parents qui ont de grandes attentes, et l'échec n'est pas seulement découragé, mais, souvent, il n'est même pas autorisé. Les parents attendent que leurs enfants réussissent et le jeune entend le message « si tu ne réussis pas, tu es un perdant, un échec »

3. Mes parents pensent que je peux m’en sortir sans avoir besoin de thérapie
Les Millenials trouvent que leurs parents jugent leur besoin de thérapie comme un signe de faiblesse.

4. Mes parents ressemblent à mes grands-parents
Les Millenials reprochent à leurs parents d’avoir des idées trop arrêtées sur la façon d’élever des enfants.

5. Mes parents sont trop impliqués dans ma vie financière
Les Millenials trouvent que leurs parents sont trop investis dans leur vie sous prétexte qu’ils leur apportent un soutien financier.

6. Mes parents ne m'ont pas appris à gérer des émotions négatives
Les Millenials regrettent que leurs parents considèrent que les émotions et expériences négatives peuvent être évitées et qu’il est facile de les tenir à distance. Ils ont besoin de comprendre que les émotions négatives sont normales et apprendre à les gérer.

Source : https://www.huffingtonpost.fr/2018/06/02/ce-que-disent-les-millennials-de-leurs-parents-aux-psychotherapeutes_a_23443422/

 




  
Valérie HARTNAGEL - Publié le 4 Juin 2018 08:03
Intéressant mais quel cercle vicieux ! car il me semble que de leur côté les parents restent en mode « hélicoptère » jusqu’à ce que justement leurs enfants prennent leur autonomie. Je pense que l’autonomie ne se donne pas mais se prend. Et cela passe par se responsabiliser sur les évènements du quotidien et se construire une source de revenu constante et suffisante pour réellement passer d’interdépendant à indépendant. Pour rappel, autonome veut dire « qui s’administre lui-même, qui ne dépend de personne ». A quand un thérapeute qui décode également ce que les parents de Millenials lui confie ? Ce serait bien d’avoir les 2 visions !!!
Retour aux DreamNews
× image