DreamNews

Votre flow d'actualités pour mieux comprendre le monde d'aujourd'hui et de demain

Publié le 29 Août 2018 10:04

Sans le savoir nous ingérons régulièrement du plastique, notamment lorsque nous consommons du poisson, des fruits de mer et du sel.

En effet, les plastiques sont devenus omniprésents dans notre environnement en raison de leur bas prix et de leurs fonctionnalités inégalées. Chaque année, au moins 8 millions de tonnes de plastiques atteignent les écosystèmes marins et aujourd’hui c’est plus de 150 millions de tonnes de plastiques qui polluent les océans.

De nombreuses études ont déjà révélé que les déchets marins affectaient directement les organismes vivants présents dans l’écosystème marin, et d’autres plus récentes révèlent à présent la présence de particules de plastique potentiellement dangereuses directement dans les chaînes alimentaires.  

L’année dernière le Dr Colin Janssen de l’Université de Gand en Belgique avait alerté sur le fait que des fragments de plastique de moins d’un millimètre se retrouvaient largement dans les moules, huîtres et autres fruits de mers, estimant par exemple qu’un plat de moules pouvait contenir environ 90 particules de plastique et que les consommateurs réguliers de fruits de mer pouvaient ingérer entre 2.000 et 11.000 fragments de plastique chaque année.

Des chercheurs américains ont également démontré que les anchois qui se nourrissent de plancton ingèrent de ce fait de nombreuses particules plastiques.

Dernièrement c’est une étude réalisée par le magazine « Que choisir » qui révèle le résultat de tests pratiqués sur des mollusques, des crustacées et du sel et c’est effarant : près de 71 % des mollusques testés et 66 % des sels et des crustacés testés contenaient des particules de plastique inférieures à 5 millimètres.

Bien qu'il soit reconnu que les plastiques contiennent un mélange complexe de substances chimiques toxiques susceptibles d’avoir des impacts sur la santé humaine, nous ignorons encore leur toxicité concrète. Les chercheurs estiment que 99% des microplastiques que nous ingérons sont naturellement expulsés par le corps humain mais 1 % passerait donc dans le sang et s’accumulerait chaque année dans nos organismes.

Pour en savoir plus nous vous invitons à lire les articles suivants :

https://observatoire-des-aliments.fr/environnement/des-microplastiques-dans-les-poissons-et-les-fruits-de-mer

https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/jusqua-11-000-microplastiques-ingeres-an-40361/

https://www.quechoisir.org/comparatif-produits-de-la-mer-des-microplastiques-dans-vos-assiettes-n57173/

https://www.ellenmacarthurfoundation.org/assets/downloads/languages/NPEC-Hybrid_French_18-12-17_Digital.pdf

 




  
Retour aux DreamNews
× image