DreamNews

Votre flow d'actualités pour mieux comprendre le monde d'aujourd'hui et de demain

Publié le 2 mars 2019 15:28

C’est ce que révèle une étude du think tank I4CE (Institute for Climate Economics) qui a cherché à quantifier et additionner l’impact carbone de toutes les étapes de la chaine alimentaire, depuis la production jusqu’à la consommation, en passant par le gaspillage. Sans surprise, l’étude recommande à tous ceux qui souhaitent réduire leur empreinte carbone le fait-maison, composé à partir d’aliments bruts ainsi que limiter leur consommation de produits animaux et notamment de viande de ruminants à 100 g par semaine et par personne, 75% des émissions de gaz à effet de serre liées à la consommation de nourriture étant émises durant la phase de production, 15% entre la sortie de la ferme et la vente (transformation, transport), et 10% après la vente (du magasin à l’assiette).

Ce qui est sûr à la lecture de cette étude, c’est que l’alimentation a un rôle majeur à jouer dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Consulter l'étude :
https://www.i4ce.org/download/estimer-les-emissions-de-gaz-a-effet-de-serre-de-la-consommation-alimentaire-methodes-et-resultats/




  
Retour aux DreamNews
× image